January 15, 2020

June 17, 2019

Please reload

Posts Récents

Construction de classes et Yamana

May 4, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Mathilde témoigne des ses 6 semaines sur site

August 21, 2019

 

Je me suis lancée dans l'aventure Adelarte sans vraiment savoir à quoi m'attendre. Avec un peu de recul je réalise la chance que j'ai pu avoir en participant à ce projet plein de folie et d'amour.

 

Adelarte c'est d'abord Marline, la présidente de l'association, une énergie et une volonté incroyable et communicative. Puis c'est un projet qui réunit des volontaires qui très vite forment une belle famille.

Mais c'est avant tout une communauté wayuu, qui nous ouvre pour la deuxième année ses portes et nous accueille chaleureusement.

 

Ces 6 semaines ont été pour moi une expérience inoubliable, des rencontres qui font chaud au coeur et dont le souvenir restera ancré.

Si tout n'a pas toujours été facile, en effet, les premiers jours d'acclimatation peuvent paraître un peu difficiles pour quelqu'un sortant tout droit de son petit confort Parisien: un seau en guise de douche, de la poussière en quantité massive (et oui c'est le désert), là-bas les matelas laissent place aux hamacs pour passer la nuit sous le ciel étoilé. Finalement rien d'insurmontable, au contraire ces petites choses qui peuvent au premier abord inquiéter font vite parties du décor et du charme de l'aventure.

Le projet Adelarte c'est participer à la vie du centre ethno-éducatif le matin et travailler l'après midi pour améliorer et développer le collège en fonction de ses besoins.

 

Je me souviens de notre arrivée lundi 9 heure dans la rancheria, j'ai été surprise par cette animation incroyable autour du collège, des rires qui fusent à droite à gauche, des enfants qui courent, des joueurs de foot en plein désert, des professeurs qui discutent. Un endroit plein de vie. Je n'oublierai jamais ces enfants débordant d'énergie des plus petits aux plus grands. J'ai passé mes premiers jours avec les plus petits, ces enfants m'ont profondément touchée. Des enfants qui apprennent à compter , à écrire. Certain d'entre eux manifestaient plus de difficultés que les autres, j'ai donc décidé de passer un peu plus de temps auprès d'eux. Je me souviendrai toujours de ces enfants venant me chercher à la récrée pour jouer avec eux, ou m'appeler en classe pour me demander de l'aide. Cette semaine passé à leur côté a été pleine d'émotion et j'en garde un excellent souvenir.

Puis l'initiation au théâtre a commencé: Je ne vais pas le cacher j'étais un peu inquiète car excepté un an de théâtre à l'âge de 10 ans, cet univers m'était totalement inconnu, et pourtant on se prend vite au jeu. On apprend comme les enfants à découvrir et à aimer ce moment qui nous permet d'être totalement libre et de nous exprimer par tous les moyens.

 

A 15 heures ce lieu tant animé en matinée retrouve son calme et laisse place au travail de construction. Un travail bien différent de celui du matin et quelque peu plus sportif. Des jours à creuser, d'autres à mélanger, ou à apprendre à clouer, tout ça au rythme de la musique dans une ambiance très bon enfant. Les rires des enfants sont remplacés par la joie de vivre des volontaires. J'ai adoré participer à tous ces travaux manuels, moi qui n'a jamais été une personne très manuelle, j'ai pris un réel plaisir à réaliser tous ces travaux.

 

Ce qui m'a le plus frappé, c'est cette énergie qui s'est très vite dégagée de cette équipe de volontaires se connaissant à peine, de cette entraide qu'il y a eu entre nous tous.

C'était l'une de mes plus grande interrogation avant mon départ, comment réussir à vivre en communauté durant 6 semaines avec des gens que nous ne connaissons pas, comment cela va t -il se passer?

La réponse est très simple,  nous sommes très vite devenus comme une famille avec ses hauts et ses bas (bah oui c'est quand même pas toujours évident de vivre en permanence avec tout le monde). J'avais avec moi, 4 ou 5 personnes ayant des visions différentes mais tous réunis autour de valeurs communes. Ces rencontres ont été pour moi d'un enrichissement personnel incroyable. J'ai pris un plaisir fou à travailler avec eux, à échanger sur de nombreux sujets, des longues heures à discuter de fromage autour d'une cuisine préparée avec amour.

 

Ces six semaines ont été une réelle immersion au coeur de la culture Wayuu, des moments de partage extraordinaires, qui ont pu s'avérer parfois compliqué lorsque son espagnol n'est pas au rendez vous, et pourtant, on profite de chaque instant, de cette population d'une gentillesse extraordinaire, de ses rires d'enfants de cette énergie dont on ne se lasse pas et jamais on ne regrette de faire partie de l'aventure.

Moi qui pensais être ouverte d'esprit, c'est dans ces moments là qu'on s'aperçoit que finalement il n'en est rien. Ces six semaines m'ont appris à vivre différemment, à penser autrement, à laisser de côté la culture occidentale pour vivre au rythme d'une culture bien éloignée de la nôtre et qui pourtant privilégie les choses essentielles. Une culture dont le coeur est la famille, le partage et la joie de vivre, des valeurs bien trop souvent oubliées ou mises de côté dans la culture occidentale.

Vivre au rythme des wayuu c'est finalement se rapprocher de l'essentiel, alors un grand merci à cette communauté de m'avoir rappelé que ce sont avec les choses les plus simples que nous sommes heureux, que les valeurs du partage, de la famille, et de l'entraide sont essentielles à l'épanouissement.

 

Merci aux familles qui nous ont accueillis  chez elle à bras ouvert, qui nous ont intégrés comme des membres de leur famille à part entière, qui ont partagé avec nous leur recette de cuisine, qui ont gouté aux notres, qui nous ont écoutés, qui ont partagé leurs expériences de vie comme on le fait avec ses amis.

 

Mon seul regret, n'être restée que 6 semaines, toutefois, je ne pouvais mieux commencer mon voyage qui a duré 5 mois. Cette expérience m'a permis de voyager autrement, et de profiter pleinement de ce pays regorgeant de paysages et d'une population incroyable.

 

Le seul conseil que je peux donner à ceux qui se posent aujourd'hui des questions sur un éventuel départ: ne réfléchissez pas foncez, cette expérience est inoubliable.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags