January 15, 2020

June 17, 2019

Please reload

Posts Récents

Construction de classes et Yamana

May 4, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Hommage aux professeurs du centre ethno éducatif n° 12

April 8, 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les enseignants de l'école sont vraiment des héros modernes. Ce sont des femmes et des hommes qui consacrent leur vie à la noble tâche d'éduquer.

En effet, être professeur dans une ranchería de la guajira dans le désert implique de s'adapter à des conditions d'enseignement difficiles : jours sympathiques, eau rare, vent de sable. Il faut s'adapter aux différences de profil des étudiants à l'intérieur d'une même classe qui peuvent avoir des élèves de niveau, d'âge et de culture hétérogènes.

Les enseignants ne donnent pas seulement des cours et rentrent tranquillement chez eux pendant qu'une équipe pédagogique s'occupe de l'administration. Non, pas du tout. Ici le rôle de la " Seño " ou du " Profe " comme on les appelle les enfants va beaucoup plus loin.

Ils ont plusieurs fonctions que seul un professionnel impliqué dans son travail peut supporter. Dans de tels lieux ruraux, les enseignants s'impliquent dans la communauté et interviennent aussi en tant que psychologue ou assistant social en cas de besoin, pour lutter contre les abus, la violence et l'abandon scolaire.

En outre, ils participent au bon fonctionnement de l'établissement qui est une maison et parfois le seul endroit où des élèves ont leur seul repas quotidien. On s'assure que tous les enfants peuvent aller à l'école et attendre jusqu'à ce que le dernier élève puisse rentrer chez lui. Beaucoup financent l'essence nécessaire au transport scolaire et certains d'entre eux vont jusqu'à prendre leur propre véhicule pour apporter des dizaines d'enfants à l'école tous les jours. D'autre part, certains financent et construisent les salles de classe dans lesquelles ils donnent cours avec leurs propres ressources. Il est également habituel que les enseignants fournissent le matériel pédagogique nécessaire pour faire des activités (livres, crayons, panneaux). Nous avons aussi eu l'occasion de les voir s'impliquer dans les travaux communautaires (les yamanas) lors de leurs jours de repos.

En les voyant donner cours avec passion, on remarque que les enfants le captent et améliorent leur sens critique, la lecture, et leur ouverture d'esprit. Selon sa propre confession, être enseignant dans un centre ethno-éducatif est plus significatif et gratifiant.

Être professeur est plus que jamais une vocation pour ces individus qui consacrent leur vie à construire la connaissance et l'identité. Ils sont essentiels au développement dans les zones isolées et donnent à tous une chance de grandir en tant qu'être humain digne et créatif.

Merci à tous, ils sont une source d'inspiration considérable

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags