January 15, 2020

June 17, 2019

Please reload

Posts Récents

Construction de classes et Yamana

May 4, 2018

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

retour d'expérience de volontaire 1/12

March 16, 2018

 

Prendre part à un projet comme celui mené par Adelarte, ça vous change une femme.

Quasiment un mois que j’ai quitté, physiquement, Loma Fresca 2 et pourtant j'ai le sentiment que mon cœur est pour toujours lié à cet endroit. Avant de partir, j’ai promis : Je reviendrai ! Des larmes dans la voix et dans les yeux, j’ai embrassé ces visages familiers avec la volonté ferme de les revoir un jour.

Tout ce que j’avais vécu était bien trop fort pour être si vite terminé. Entourée par ces gens, j’ai fini par me sentir chez moi, en famille. La dernière semaine j’avais 11 frères et sœurs et une maman à peine plus vieille que moi.

Je suis donc revenue. Sans prévenir. Avec une amie. Ça faisait une semaine que je lui bassinais les oreilles avec ma super expérience et tous ces noms qu’elle ne parvenait pas à retenir. Pour la convaincre, j’ai dit : Viens on va voir les flamants roses dans le parc national. Elle n’a pas hésité longtemps. Si nous n’avons croisé aucun des oiseaux tant recherchés, ce que j’ai rapidement retrouvé ce sont les regards complices, les éclats de rire et les gestes de tendresse. Mes repères spéciaux aussi : dans la cuisine de Norma les couteaux sont rangés ici, l’eau pour la vaisselle se prend là, c’est au bord de cette lagune qu’on faisait nos séances de yoga et les jeux avec les enfants… et ça ? C’est le comedor dans lequel nous avons travaillé pendant de longues heures.

Déjà en chemin, sur la moto, mon cœur battait à tout rompre dès que je reconnaissais un arbre, un virage, une maison. Je retournais en terrain connu, en terres amies. Mais les heures nous sont comptées, à peine arrivées il faut déjà s'en aller. À nouveau, nous nous embrassons. À nouveau, nous nous répétons à quel point nous allons nous manquer. À nouveau ils me demandent quand je reviendrai. Ça je l'ignore, mais une chose est sûre : j'aime ces gens et je voudrais ne jamais les oublier.

 

Attention, ce projet ce ne sont pas que des wayuu. J'ai également rencontré un groupe de français extraordinaires qui sont rapidement devenus bien plus que de simples collègues. 

Tout ça participe à mon incapacité à "sortir" du projet. Tous les week-ends, je retrouve les copains à Palomino et j'ai le droit à un compte rendu détaillé des aventures de la semaine. 

Pendant mon immersion, au contact d'Aymée, Clément, Fiona et Marline, je me suis sentie écoutée et respectée. Leur bienveillance m'a donné chaque jour la force et le courage de me dépasser et de vivre cette expérience à fond. 

Je ne leur ai pas dit souvent mais je les aime bien eux aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags